Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 18:00

tumblr_mbr76zDDq41qb57azo1_1280.jpg 

Art by : Valério Schiti

 

Nîmes. 2h30 du matin. Je suis affalé sur un canapé entouré de 4 potes. La Ps4 est chaude comme la braise, quelques parts de pizza Lidl traînent encore sur la table au milieu des fonds de bouteilles de soda bon marché et des boites de jeu. Fifa 2015 tourne à pleins régime depuis 2 heures facile. On se passe les manettes à tour de rôle avec la règle cruelle [Mais pratique] du 1 but = tu sors. Depuis maintenant plusieurs heures, nous sommes réunis là, à jouer. A refaire le monde, à parler de se qui se passe dans la vie de chacun, des copines [Pour ceux qui en ont], des taffs [Pour ce qui en ont], des derniers films vus, des derniers livres lus etc. Étant le lecteur de comics du groupe [Doublé d’un cinéphile], on me demande mon avis sur les dernières news cinématographiques concernant les super héros que j’affectionne tant. J’adore ces moments la.

 

Devenu de plus en plus rare avec le temps, chacun ayant sa vie à mener, son travail, ses études bref ses obligations. Nous réunir autour d’une console fait partie désormais de ces moments qu’on apprécie à fond, alors qu’ils composaient la moitié de nos adolescences. Et c’est alors que j’attendais mon tour pour fifatiser [Verbe du premier groupe : action de jouer à Fifa] que je me suis mis à penser aux nombreuses soirées / après midi passées en groupe devant nos consoles et ce depuis la Nes, en ce qui me concerne. Année après année,  consoles après consoles, c’est avec le même plaisir non dissimulé que je retrouve mes potos [Ceux qui pèsent t’as vu ?] pour s’éclater la gueule sur un Street Fighter ou un Budokai, tuer du zombies à la pelle [Au sens propre et figuré si vous jouez à Deadrising], ou bien se tirer la bourre sur Mario Kart [Double Dash = les vrais bails ndlr]

 

9427_front.jpg  ME0000391736_2.jpg  255px-Mario_Kart_Double_Dash!!.jpg

 

Alors oui, je dois bien avouer que j’ai eu d'excellentes expériences jeux-vidéoludiques en solo. J’aime me plonger seul dans un jeu, être en immersion, surtout si l’univers me parle [Resident Evil, Batman Arkham, Assassin’s Creed, ou plus récemment Dead Space]. Mais mes meilleurs souvenirs sont à plusieurs, comme dirait un vieux partouzeur allemand. Je me suis mis à repenser à ces nombreux moments d’affrontements, ou de co-op, ou même du fameux ‘’On fait un niveau chacun’’ qui font partie intégrante de ma vie de gamer. Je pense sincèrement que chaque expérience de ce genre a contribué à me forger, à sculpter mon caractère, ma façon d’être avec les autres. N’étant pas suffisamment informé sur le sujet, je ne m’avancerai pas à tenter de souligner les aspects psychologiques de ces moments même si je reste persuadé qu’elles participent au développement de chacun. Différenciation, mise en avant, assouvissement d’un narcissisme plus ou moins développé, crainte de l’échec : ses facteurs personnels agissent forcément  dans la manière de jouer d’un gamer. c’est d'ailleurs là dessus que se sont développés bon nombre de jeu.  Mais je m’égare.

 

arkham_city_360_final1.jpg  Dead-Space_360_US_ESRB.jpg  cover_orig.jpg

 

Mon premier souvenir du genre, concerne un grand classique : Super Mario Bros 2. Je crois y avoir jouer durant l’été 94 chez mon voisin de palier à  Créteil. Sa mère allait devenir ma nounou et lui un ami. Nous ne nous connaissions pas mais c’est ensemble que nous avons tenter, des semaines durant, chacun son tour, crédit par crédit. Plus tard, le même système s’est appliqué quand mon daron m’a offert Tortues Ninja, et son niveau aquatique qui a bouffé nos après-midis entre le club Dorothé et nos figurines Dragon Ball. Puis, il y a eu Super Mario Bros 3 et sa possibilité de s’affronter !

 

Super_Mario_Bros_2.jpg  2362300-nes_tmnt.jpg  Super_Mario_Bros_3_boxfront.jpg

 

Nous ne faisions quasiment que ça, jusqu'à l'arrivée de la Super Nintendo. Street Fighter II, Tmnt Tournament Fighters, Dragon Ball Z Butoden 2 et d’autre ont rendus épique nos aprem jeux vidéos. Plus encore lorsqu'un autre pote se joint à nous pour relever le défi. A l’école, c’est l’un des sujets de prédilection durant la récréation.

 

  • “Hey tu joues à quoi toi ?”

  • “Non ?! Y’a un passage secret ici ?”

  • “Moi mon grand frère il a fini Tortues Ninja sans mourir”

  • “Comment on fait pour jouer avec Akuma ?”

 

sf2turbo_snesbox.jpg  2364663-snes_tmnttournamentfighters.jpg  DBZ-Super-Buroden-2-Super-Nintendo.jpg

 

On s’échange des jeux, des astuces. Ma mère rachète la Game Boy au fils d’une de ses collègues. Les mois passent, les années. Je joue à gauche à droite chez différent amis, je commence aussi à jouer chez Quentin, le fils d’un ami à ma mère. Une famille de trois garçons d'âges différents, tous joueurs [Le père y compris]. Un peu plus aisé financièrement parlant, la famille de Quentin avait tout les derniers jeux sortis, tout les accessoires et surtout la Playstation !!! La Playstation bordel de merde, a cette époque j’étais ami avec l’une de mes voisines juste pour jouer chez elle à Yoshi Story sur Nintendo 64 [Désolé Coralie]. Que de souvenirs sur cette époque des consoles utilisant le support Cd [Dreamcast <3].

 

  Yoshi's_Story.jpg

 

Il avait une quantité de jeu phénoménale. On s’est en autre, tués les pouces à essayer de battre Thanos sur Marvel Super Heroes et Shao Khan sur Mortal Kombat 3 [Entre autres]. J’obtiens la Playstation en 99 et la Dreamcast en 2000. Marvel Vs Capcom 2 tourne à pleins régime entres 2 comics et les rediffusions de Dragon Ball Z. C’est avec ces consoles que j’organise mes premières soirées jeux-videos avec 2,3 potes. Chaque semaine, on change d’endroit. Une semaine chez Mamad’, une semaine chez Rachid, une autre chez Wilfried et ses jeux gravés etc.

 

37133-Marvel_Super_Heroes-1.jpg  marvel_vs_capcom_2_dreamcast.jpg  51+kiVfe+CL._SX385_.jpg

 

Puis viens un déménagement dans le sud. changement total de paysage. Au revoir les amis. L’année scolaire est compliquée pour un tas de raisons, c’est une année où j’ai beaucoup joué seul, mais paradoxalement je ne garde pas beaucoup de souvenirs des jeux-vidéos de cette époque. Je m’étais acheté Nba Live 2002 pour passer le temps, avec Steeve Francis sur la jaquette [Les vrais savent]. Doucement j’arrive à l’adolescence. En pleine construction, je rencontre plusieurs personnes qui aujourd’hui constituent le noyau dur de mon cercle d’amis. Y’a les potes du collège, Mohamed et son grand frère Sophiane. Un autre Sofian, passionné de manga et de rétrogamming [Avant que ça devienne une mode], Max le foufou du terrain de basket, Thibaut et Matthieu : les deux frangins parigots qui eux aussi ont atterris dans le sud à la suite d’une mutation [Rien à voir avec les X-Men] de leur mère, qui fut mutée dans la même école que ma mère. C’est d’ailleurs comme ça que nous nous sommes rencontrés. un soir où ma mère devait passer chez la leur pour bosser. Celle-ci me dit que je peux aller à l’étage voir ses fils. Je rencontre alors Thibaut, même âge que moi, un garçon un peu gringalet, qui me dit ceci :

 

  • “Salut”

  • “Salut”

  • *Me tends une manette de Game Cube*

  • “Tu veux jouer à Mortal Kombat ?”

  • “Allez”

 

La suite n’est que rigolade, anecdotes sympa et camaraderies. Des dizaines d’heures passées sur Mortal Kombat Deadly Alliance, Time Splitter, Mario Kart etc. Étrangement, un de mes souvenirs les plus marquants est cette nuit où nous avons tenté Resident Evil Rebirth avec Thibaut à la manette et moi avec la soluce sur les genoux, me prenant ainsi pour une sorte de maître du jeu. Une longue nuit couronnée par … un échec : Jill Valentine fut tuée par Neptune et cela faisait des heures que nous n’avions pas sauvegarder.

 

16467_front.jpg  revigc0f.jpg  58287_front.jpg

 

Le collège est une période jeux-vidéoludiques importante : Double Dash, Resident Evil 4, Def Jam Fight For Ny, Smash Bros etc. Des heures incalculables de jeu. De souvenirs. Vient alors la période lycéenne. Chaque Week-end est prétexte à se réunir chez moi [J’adore recevoir] pour fifatiser [Vous suivez ?], voir qui est le plus fort selon le jeux de combat. On fait l'effort d’amener des chips, des boissons sucrées toute plus discount les unes que les autres pour la santé. [Nan mais sérieux vous avez déjà bu du River Cola Light ?] Et on refait le monde. Ce qu’on va faire après le bac, les premières copines etc. Dans la chaine-hifi se mélangent les derniers morceaux sortis, classique New-Yorkais et air de G-funk. Ces soirées servent de décompresseur, on échange, parle de tout et de rien, des Nikes Air au visa, de la traversée du désert… [Oups excusez moi, mes racines Vitriotes sont toujours la].

 

66166-Def_Jam_Fight_For_NY-1.jpg  15522_front.jpg  dragon-ball-z-budo-4e26319a3a74e.jpg

 

Entre humiliations de la part de Sofian sur Street Fighter IV, imitation de Dieudo’, et nanard Turques, je n’ai jamais été aussi bien que durant ces moments la, entouré d’amis, à ne plus penser aux cours de la semaine d’après, aux papiers à remplir … Alexandre, Mohamed, Sofian, Sofiane, Youssef, Max, Anthony, Hocine, Abdou, Hakim et bien d’autres :  Ce ne sont que des fous rire, le temps, durant ces moments là ne compte pas. Je pourrais parler des nuits blanches passées sur Resident Evil 5 en co-op ou dans le mode Mercenaires à la recherche du combo parfait. Une seule règle, si tu meurs, tu lâches la manette. Le plaisir est là, que le partenaire soit un crack ou qu’il soit débutant. Pourquoi ? Parce que c’est un plaisir partagé. Je ne peux m'empêcher de sourire en pensant à tout ces moments, et je me réjouis d’avance pour ceux qui vont suivre.

 

RE5.jpg  ssf_iv_arcade_edition_360.jpg  SmashBrosBrawlFinalBox.jpg

 

A une époque ou l’on pointe du doigt les jeux-vidéos pour diverses raisons, je suis ravis et fier de compter parmi ceux qu’on nomme Otaku ou encore Geek [Ces termes sont certes appropriés mais je ne les aime pas trop, ils sont à mon avis trop utilisé, trop dénaturé], ou en tout cas un gamer. Avec les années cette passion pour les jeux vidéos s’est développée. On a maintenant du recul sur ce média que l’on affectionne tant. Si les occasions de s’affronter deviennent plus rare, leur importance ne s’est pas amoindrie, au contraire. Entre l’achat -bientôt- de la Wii U pour Smash Bros et Mario Kart, de la PS4 tant convoité [Pour la sortie de Batman Arkham Knight] et les prochaines grosses sorties comme Street Fighter V [On sait où tu te caches Sofian, Mohamed et moi aurons notre revanche], je sais que d’autres souvenirs seront forgés, d’autres River Cola partagés, d’autres bouteilles de Pataya seront vidées.

 

Cet article est bientôt finis, j'espère pouvoir le continuer dans 10 ans en y ajoutant tout les souvenirs accumulées d’ici là, qui viendront s’ajouter à ceux que nous possédons déjà. Mohamed qui se penche devant l’écran quand il perd, Sofian qui accuse la manette, Hocine qui balance des pluies de carapaces bleues, les passes dégueulasses d’Hakim etc. C’est cette interaction avec les autres qui rend plaisant l’expérience de jeu. Savoir qui est le plus fort, connaître avec qui on préfère jouer, la personnalité de chacun qui se reflète dans sa manière de jouer. Des règles s’établissent entres les joueurs, on sait qui va gagner sur tel ou tel circuit [Je suis [quasi] imbattable sur le circuit Yoshi], qui va prendre tel avatar etc. Une sorte de mini mythologie se crée entre les joueurs. L'expérience de jeu que nous pouvons voir avec nos amis deviens alors vivante, perfectible avec de l'entraînement, mais indéfectible avec le temps.

 

Super_Smash_Bros_for_Wii_U_Box_Art.png        811z44DkJIL._SL1500_.jpg


Voici le temps pour moi de conclure. Je vous encourage à jouer, à jouer à plusieurs, à partager vos expériences de jeu que vous visiez le score parfait sur L'odyssée d’Abe ou que vous ragiez parce que vous êtes nul/nulle à Call Of Duty. Soyez fier/fière de votre culture, décapitez vos rois, affranchissez vous du message des grands médias dépassés. On se retrouvera autour d’une bonne pizza et des restes de Cola One. Mon article est fini, c’est à moi  de jouer. je prend le PSG ? Évidemment.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Hyène - dans Geekerie
commenter cet article

commentaires

Wolfus 24/05/2015 08:46

Je lisais et je songeais à mon tour à ces moments partagés. L'intensité du souvenir m'a laissé croire que ces moments ne s'arrêterait jamais. On jouait pendant des heures et la question fatidique quand tu prenais le téléphone et que tu appelais chez toi avec le stress en posant la question fatidique "Maman je peux dormir chez [insérer le prénom du pote avec qui vous allez passer la nuit à essayer de finir un jeu]?". La fierté dans la cour de récré d'avoir un témoin qui corroborera votre performance sur un jeu. Je me souviens de ce moments à la Zidane et sa bouteille d'eau, en lisant ton texte je me souviens à la manière de Proust et sa madeleine mais moi c'était la manette. Je me souviens et une tristesse m'envahit ces moments sont trop rare et parfois inexistant et puis d'un coup un message, un appel, "- Tu fais quoi ? - Chez oim je joue ? - Je peux passer ?" et c'est reparti une nuit blanche même à 30 ans on se réunit devant l'écran et tous nos soucis se règlent pas mais deviennent moins important et l'amitié devient le bien le plus précieux qui t'aidera à surpasser les difficultés du jeu (sauf pour le niveau aquatique de Tortues Ninja c'est soit de la chance ou un skill de malade). C'est un article magnifique et j'espère en relire encore d'autres. Par contre moi je connais le river et c'est déjà du niveau hard mais le Light mais ça n'a pas de goût c'est les sinister six en bouteille

oumar 19/05/2015 12:06

Bien le billet sur les jeux ! Sympa a lire

Street fightiste 15/05/2015 23:48

J'aurais ma revanche à fifa! et si j'te bats, on change la langue des commentateurs
(en néerlandais, té coné) ahah

Petite Intro

  • : Les Chroniques de La Hyène and Co
  • Les Chroniques de La Hyène and Co
  • : Bienvenu jeune âme égarée. Prends donc le temps de lire quelques articles ici. Ils on été écrits par des gens sympa. Sers toi un verre et bonne lecture !
  • Contact

Profil

  • La Hyène
  • Chroniqueur à ses heures perdues, entre les buddies, la balle orange, les comics et la console.
  • Chroniqueur à ses heures perdues, entre les buddies, la balle orange, les comics et la console.

Chroniques Dispos

73135183.jpg

Soon ...

Catégories