Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 15:22

Joe Budden - Some Love Lost Album Download-copie-1

 

1 Intro

2 The Way You Love feat Felicia Temple

3 Only Human feat Emanny

4 Alive

5 Poker In The Sky

6 OLS4

7 Different Love

 

Date de Sortie : 4 Novembre 2014


 Label : E1 Music / Mood Muzik Entertainment

 

L’année dernière sortait No Love Lost, le troisième album studio de Joe Budden. Un album très attendu par les fans [Dont votre serviteur fait partie] et qui a laissé un goût d’inachevé. Si l’album est bon, même au dessus de la moyenne concernant les projets sortit à la même époque, le projet se voulait plus orienté radio et club que ses précédents projets [Albums, Eps et mixtapes réunis]. Or ce qui fait la force de Joe Budden, c’est son écriture introspective, dure et sombre. A mi chemin entre story telling et épistolaire, l’écriture et la confection d’albums sont partie intégrante de la thérapie de l’artiste. Un cheminement psychologique complexe que l’on peut observer dans la série des Mood Muzik ou encore dans l'excellente trilogie suivante : Halfway House, Padded Room, Escape Route.

 

C’est aujourd’hui une nouvelle trilogie que Joey met en place. En effet, ce nouvel Ep, intitulé Some Love Lost, doit faire office de pont entre No Love Lost et All Love Lost qui devrait sortir en 2015, tout comme le prochain album de Slaughterhouse. Si est vrai qu’il ne faut pas juger un album à sa couverture, il en est de même pour un album. Cependant je vous avoue que je me suis frotter les mains lorsque le natif de Jersey City l’a dévoilée. Assassinat d’un ange dans une atmosphère sombre et nuageuse, le tout avec le titre Some Love Lost : ça annonce la couleur. Mais assez tergiverser, plongeons nous dés maintenant cet Ep.

 

On a le droit à une vraie intro composé par Karon Graham [Que l’on retrouvera plusieurs fois sur cet opus] qui sert de prequel au morceau The Way You Love Me. Piano triste, guitare saturée l’ambiance est plutôt morose, Joe débarque comme il sait le faire et commence sa confession. Or Joe fait ce qu’il sait faire de mieux : nous faire entrer dans sa tête. En quelques lignes, les maux [Pluriel de Mal pour ceux qui dorment au fond ndlr] du Mc ressortent, il en vient à comprendre les peines de Robin Williams et aborde ses soucis de couples [D'où le nom du morceau] Même si elle n’est pas citée, on pense évidemment à Tahiry, une relation tumultueuse qui donne tout son ton à ce morceau, ton renforcé par le refrain de Felicia Temple.

 

On enchaîne avec Only Human, un morceau incroyable. 8 minutes de confessions sur piste audio touchant de sincérité. Les fans de la série Mood Muzik seront comblés. Sur une une nouvelle production de Karon Graham, Joe se livre dans un premier temps sous forme de dialogue avec sa mère, sur la consommation de drogue [La MDMA notemment] , ses relations de couples compliquées, ses problèmes judiciaires [Peu avant la sortie de l’album, Joe Budden était encore recherché pour violences conjugales]. Dans un second temps, l’artiste se compare aux restes des rappeurs, et même des autres humains sur terre, cherchant sans cesse son rôle en tant qu’être humain. Un morceau poignant que son compère Emanny [Avec qui il forme le groupe Summer Leather Vest] accentue un peu plus avec ses refrains soulful.

 

Dans le même ton que Only Human, on peut trouver Alive produit par Dj Pain 1 [Sérieusement] et Poker In The Sky produit par 8 Bars [Un habitué des projets à Joe Budden]. Si les 2 morceaux sont bons, le second est peut être plus intéressant dans sa thématique. Le morceau est dédié à son grand père, mort d’un cancer. A travers cet événement tragique, Joe se livre une nouvelle fois : son lien avec la mort, avec les femmes, avec Dieu. Tout semble noir dans la tête de Joe. La prod mélancolique de 8 Bars est parfaite pour illustrer ce sentiment.

 

Continuons notre voyage avec OLS4 [Pour Ordinary Love Shit 4], or tout les aficionados de Budden connaissent parfaitement cette série commencé par Joe il y a quelques années pour nous parler de sa relation [Une nouvelle fois compliquée] avec Esther Baxter. Vu la thématique de l’album, il n’est étonnant de trouver un nouvel épisode de cette [Très bonne] série sur cette galette. Produit par The Breed, OLS4 est une nouvelle pépite servis par Joe Budden, cette fois-ci la cible est évidemment Tahiry. Le story telling est à la hauteur de sa déception. Joe sait raconter ses problèmes comme personne. La tension est palpable tout au long de la track, pire, on ressent de l’empathie. La meilleure de la série [Selon moi] c’est encore du beau boulot. Un morceau que Joe a tenu à clipper. La rancune sans doute.

 

Au moment d’écouter le dernier morceau de Some Love Lost, j’étais déjà satisfait du travail accompli. Si c’est aussi votre cas, je pense que vous avez pris la même claque que moi en écoutant la conclusion de cet opus : Different Love. Je ne sais pas par ou commencer, par la production signée 8 Bars ? Une mélodie évolutive [Et non une ligne qui tourne sur 2/4 mesures avec changement dans les refrains], un piano malicieux, des choeurs feutrés, et Joe. Joe qui pendant près de 5 minutes délivre ses vérités avec son talent habituel. Pas de refrain, un seul couplet à forte portée émotionnelle dont Joey a le secret. La montée est en puissance de Joe, en quasi fusion avec l'envolée de la production font de Different Love point culminant de ce Some Love Lost. Un morceau écrit et conçu pour être la conclusion de ce voyage non sans grabuge dans l’esprit malmené de Joe Budden. Un superbe finish.

 

Some Love Lost est un très bon Ep, un retour à la Mood Muzik qu’attendait les fans. Aucunes track ne fait tache, il y a vraiment une cohérence dans la construction du projet. De l’intro à la superbe conclusion Joe Budden renoue avec ce qu’il sait faire de mieux. La première impression sur la cover était bonne. Je me rappelle avoir chroniqué Escape Route il y a quelques années et j’avais ressentis la même chose. Joe Budden sait attirer ses auditeurs dans sa tête, pour les faire ressentir ce qu’il ne va pas dans son esprit tourmenté. Une turbulente escapade qui peut vous amener à la dépression. C’est peut être pour ça que l’Ep est aussi court … Documenter ses tourments est un exercice que Joe réussit encore une fois, il est normal d’être optimiste pour la suite. All Love Lost nous t’attendons [Impatiemment].

 

Joe-Budden-POD.jpg

 

Bonus :

 

Malheureusement pour les collectionneurs, l’album Some Love Lost n’est disponible qu’en version digitale. Or selon ou vous le téléchargez [Par la j’entends illégalement bien sur] il se peut que vous trouviez une tracklist plus fournies [5 titres en plus]. C’est en fait une série de morceau promotionnel sobrement intitulé #SomeLove Series. J’ai fait le choix ne pas les inclure dans la chronique tout simplement parce que l’album a été pensé pour faire 7 titres. Cependant vous pouvez vous les procurer assez facilement [Pour peu que vous sachiez vous servir d’internet évidemment].


joe-budden-devil-in-my-eye joe-budden-dream-on joe-budden-make-a-deal-ransom joe-budden-more-than-16 joe-budden-nothing-changes-tsu-surf-ransom

 

Clip de OLS4 :

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Hyène - dans Chroniques Us
commenter cet article

commentaires

boudj 30/12/2014 08:43

Budden toujours aussi bon :)

Sp1ce 08/12/2014 10:42


Mood muzik is back ! 

Dima 07/12/2014 14:59


Un album court mais très bon ! les tracks sont assez longues de toute facon. OLS4 une tuerieee

Petite Intro

  • : Les Chroniques de La Hyène and Co
  • Les Chroniques de La Hyène and Co
  • : Bienvenu jeune âme égarée. Prends donc le temps de lire quelques articles ici. Ils on été écrits par des gens sympa. Sers toi un verre et bonne lecture !
  • Contact

Profil

  • La Hyène
  • Chroniqueur à ses heures perdues, entre les buddies, la balle orange, les comics et la console.
  • Chroniqueur à ses heures perdues, entre les buddies, la balle orange, les comics et la console.

Chroniques Dispos

73135183.jpg

Soon ...

Catégories