Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 02:00

prhyme-album-front-cover.jpg

 

1 PRhyme

2 Dat Sound Good feat Ab-Soul & Mac Miller

3 U Looz

4 You Should Know feat Dwele

5 Courtesy

6 Wishin’ feat Common

7 To Me, To You feat Jay Electronica

8 Underground Kings feat Schoolboy Q & Killer Mike  

9 Microphone Preem feat Slaughterhouse

 

 

Date de Sortie : 9 Décembre 2014

 

Label : PRhyme Records

 

Le simple fait de voir les noms de Royce Da 5’9’’ et DJ Premier ensemble devrait suffire à remplir de joie n’importe quel fan de hip-hop, tellement le talent des deux larrons n’est plus à démontrer, chacun dans leurs domaines respectifs. Cela fait des années que le leader de Slaughterhouse et que l’architecte du son Gangstarr se tournent autour, délivrant à chaque rencontre des morceaux géniaux qui pour certains sont même devenus cultes  [L’incroyable Boom, ou le génialissime Hip-Hop ndlr]. Ne serait-ce que réunir leurs noms sur un même album est déjà une [Très belle] promesse en soi. Réunis sous le nom de PRhyme, 5’9’’ et Primo ont désormais 9 titres pour nous convaincre qu’ils sont capable de créer une véritable alchimie sur tout un album.

 

 

Évidemment l’album est entièrement produit par DJ Premier, mais histoire de donner une réelle teinte à cet album, le producteur new-yorkais a choisi de sélectionner ses samples uniquement dans le catalogue d’Adrian Younge, autre producteur bien connu dans le milieu pour ses prods psychédélique à base soul et de funk [Cf La Chronique sur A Better Tomorrow]. Voilà de quoi  rajouter encore plus d’attentes pour cet album qui sent bon la douceur. 

 

PRhyme, morceau éponyme de l’album [Et du groupe du coup] est une entrée en matière parfaite avec un Royce Da 5’9’’ posant sur ce beat tel un chat sautillant sur les toits la nuit, toujours le pas en rythme et la où il faut. Derrière les platines, un Primo tout en souplesse assurant ce qu’il sait faire. Par contre, accrochez vous pour la suite car avec  Dat Sound Good on a le droit à du très lourd. Je parlais du style psychédélique d'Adrian Younge, on est en plein dedans mais le tout sublimé par DJ Premier pour un résultat incroyable qui enlèvera à coup sur le calcaire de la nuque de n’importe quel hip-hopeur un peu fainéant. Côté micro, Royce Da 5’9’’ reçoit Ab-Soul et Mac Miller pour une tuerie explosive.

 

Mais Royce et Premier ne nous laissent pas de répit et enchaînent avec U Looz pour une minute et demie de pur bonheur. Le natif de Detroit dans une nonchalance outrageuse maîtrise son couplet des pieds à la tête [Lâchant au passage un hommage à Guru] tandis que Primo supervise le tout avec son sens du son habituel s’autorisant même une intervention sur le morceau.

 

Sur U Should Know, Primo ralentit le rythme pour offrir un tempo plus slow ouvrant ainsi la porte aux refrains de Dwele. Royce Da 5’9’’ quand à lui éclaire de son génie la track à l’ambiance soulful mélancolique de toute beauté. Courtesy, le single de l’album, jouit d’une boucle étincelante, une des spécialités de Premier, et, arrivé à la moitié de l’album, on se demande pourquoi les 2 protagonistes ont attendu si longtemps pour livrer cet opus, tant l’alchimie entre eux est audible.

 

Ainsi, sur le délicieusement strident Wishin’ la cohésion entre les deux est encore terriblement palpable. Ajoutez à cela un Common affûté comme à ses débuts, assurant parfaitement l'intérim de 5’9’’ le temps d’un couplet, les 2 mcs guidés par un Primo de compétition. Avec To Me, To You les deux vétéran sont rejoints par [Le trop rare] Jay Electronica venu ajouté sa pierre à l’édifice sur ce titre à l’ambiance soulful incisive. Guitares volatiles et orgue funeste s’accordent parfaitement ici et l’aura d’Adrian Young se fait ressentir.

 

Autre morceau, autre exercice de style. Sur Underground Kings, Royce Da 5’9’’ nous sort son plus bel egotrip accompagné par les très en jambes Schoolboy Q [Allez écouter Oxymoron !] et Killer Mike décidément toujours impeccable à chaque apparition. Avec Underground Kings, Primo excelle encore une fois et livre une prod proche de l’univers Gangstarr. Déjà ? C’est ce que l’on se dit alors que l’on aborde le dernier morceau. Pour l’occaz, Royce a convié ses associés bouchers à la fête. Joell Ortiz, Crooked I et Joe Budden viennent donc poser sur ce beat aux percussions claquantes mais à la mélodie fluette me rappelant son travail avec Reks [Say Goodnight ndlr]. Microphone Preem’ fait office de suite direct à Microphone, morceau de Slaughterhouse sur leurs premier album éponyme. Crooked I, Joell Ortiz et Joe Budden sont venus compléter une liste de featurings de haute volée, Joell Ortiz se montrant particulièrement à l’aise sur cet ultime morceau.

 

Malgré que ça soit la première fois que DJ Premier et Royce Da 5’9’’ bossent main dans la main sur un projet entier, il est impensable d’imaginer que cette alliance magique ne réitère pas l’expérience à l’avenir, tant l’alchimie entre les deux est efficace. 5’9’’ et Primo semblent avancer en véritable symbiose et prouvent que leurs précédents succès ensemble n’était  pas dû au hasard.  

 

    timthumb.jpg

 

PRhyme est une bouffée d’air frais, un renouveau du boom bap. Un très bon album qui a pour seul défaut sa durée beaucoup trop courte. DJ Premier nous offre une séance d’ostéopathie gratos tant ses prods sonnent juste, avec en plus une véritable ligne directrice due à l’unique source d’inspiration pour les samples, mais pas seulement. Coté texte c’est efficace, Royce fait des étincelles comme à son habitude, surtout avec Primo aux platines. C’est ce qui fait sa force, pas étonnant pour quelqu’un qui à le mot Lyric tatoué sur l’oeil gauche, le bonhomme connaît ses qualités. Royce Da 5’9’’ et DJ Premier sur un même album c’est un peu comme la fusion Goku et Vegeta : trop rare mais tellement puissant.

 

Ainsi, les 2 artistes ont réussi à pondre avec PRhyme un des albums de l’année, et on ne peut que se frotter les mains en pensant à la suite [Le prochain 5’9’’, le prochain Slaughterhouse etc]. Ne passez pas à coté de cet album bien écrit, bien produit, aux featurings efficaces et qui bénéficie d’une vibe bien trop rare par les temps qui courent.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Hyène - dans Chroniques Us
commenter cet article

commentaires

#Dams# 04/02/2015 10:04

Lourd.

faf 26/01/2015 08:34

Les prods sont bonnes mais je ne vois pas pk il s'est embêter a puiser seulement dans un catalogue.

Sp1ce 30/12/2014 17:53

Tuerie. primo n'est pas au max mais royce est encore une fois très bon

boudj 30/12/2014 08:40

Un album génial. Trop court ! Ils ont voulu en garder sous le pied je pense.

Petite Intro

  • : Les Chroniques de La Hyène and Co
  • Les Chroniques de La Hyène and Co
  • : Bienvenu jeune âme égarée. Prends donc le temps de lire quelques articles ici. Ils on été écrits par des gens sympa. Sers toi un verre et bonne lecture !
  • Contact

Profil

  • La Hyène
  • Chroniqueur à ses heures perdues, entre les buddies, la balle orange, les comics et la console.
  • Chroniqueur à ses heures perdues, entre les buddies, la balle orange, les comics et la console.

Chroniques Dispos

73135183.jpg

Soon ...

Catégories